Agriculture durable
Equateur

Production agro écologique et développement de marchés locaux par les organisations indiennes du nord de l’Equateur


© AVSF Ecuador

Ce projet, proposé par AVSF, va permettre d’améliorer les revenus des familles indiennes par la production agroécologique familiale et la vente directe via des initiatives collectives de développement des marchés locaux des provinces d’Imbabura et de Pichincha en :

  • Renforçant les capacités des familles productrices dans la consolidation de systèmes de production agricole basés sur l’agro écologie et la valorisation de leurs produits via des initiatives collectives de transformation et vente en circuits courts.
  • Proposant et influençant la mise en place de politiques durables d’appui à la production agro écologique et au développement des circuits courts par un dialogue entre les acteurs sociaux et les autorités locales.

Dans un contexte de relations commerciales particulièrement défavorables aux petits producteurs, ce projet vise à répondre à la revendication et au défi de reconnaissance de la juste valeur des produits paysans et agro écologiques. La proposition contribuera au développement d’initiatives économiques paysannes en dynamisant les territoires ruraux des Andes du nord de l’Equateur par le renforcement d’organisations paysannes et indiennes dans leur production agro écologique et grâce à la génération de projets collectifs de transformation et de commercialisation locale.

Les bénéficiaires finaux indirects sont les 6.000 familles de petits producteurs qui font partie des organisations indiennes territoriales et les deux gouvernements autonomes décentralisés de la province de l’Imbabura et de Pichincha, ainsi que le MAGAP (Ministère de l’Agriculture Equatorien).

Retrouvez le témoignage de Teresa Chimarro ainsi que celui de Carmen Ulcuango et Isidro Chicaiza, bénéficiaires du projet AVSF en Equateur.

Résumé du rapport final :

Ce projet a été une réussite dans l’amélioration des revenus et de la qualité de vie des familles dans les provinces d’Imbabura et de Pichincha :

  • A la fin du projet, 430 producteurs ont adopté des techniques de production agro-écologiques. 1 634 ont été formés sur la valeur ajoutée et la consommation responsable.
  • Via la création et la consolidation de 14 initiatives marketing, 2 270 consommateurs ont accès à des produits sains, alors que 45 promoteurs locaux et des responsables ont été formés à la gestion des marchés.
  • La capacité des deux gouvernements provinciaux à promouvoir l’agroécologie et à favoriser le développement des marchés s’est également améliorée.
Partager ce projet sur :
© 2014 Fondation EnsembleCréditsMentions légalesCookiesFAQPlan du siteRSS