Agriculture Durable
Equateur

Renouvellement de plantations de cacao en agroforesterie et développement de bonnes pratiques agricoles pour la conservation du bassin de la rivière Daule


Contexte :

Situé dans l’ouest de l’Équateur, le bassin de la rivière Daule constitue la source d’alimentation en eau des foyers et des industries de la ville la plus peuplée du pays : Guayaquil. Or, ce bassin hydrographique fait face à de nombreux enjeux : taux élevé de déforestation, mauvaises pratiques agricoles, déversement d’eaux municipales usées non traitées… Autant de menaces qui contribuent à réduire la quantité et la qualité de l’eau qui afflue vers la rivière Daule.

Les cantons de Buena Fe, Mocache et Vinces appartiennent à la province de Los Ríos, dans l’est du bassin de Daule. Ils totalisent à eux trois une population de 210 000 habitants, dont 85 % sont pauvres, d’après la méthode de mesure des besoins fondamentaux non satisfaits. L’agriculture, pratiquée par 62 % des habitants, constitue la première activité économique de la zone. Les principaux produits cultivés sont le cacao, le maïs et les bananes.

UNOCACE est une coopérative de petits producteurs qui rassemble plus de 1 200 cultivateurs, dont 17 % de femmes. Ses membres sont regroupés au sein d’associations de production de cacao biologique et agroforestier qui adhèrent aux normes de commerce équitable et au SPP (Symbole des Producteurs Paysans, réseau international d’associations de petits producteurs bio).

Le bassin de Daule recense trois associations de producteurs de cacao membres d’UNOCACE. Dans le cadre d’un accord signé avec le Fonds pour l’eau de Guayaquil pour la conservation du bassin de Daule (FONDAGUA), la coopérative entend promouvoir auprès de ses producteurs des pratiques permettant non seulement de prévenir la contamination des sources d’eau, mais aussi de favoriser leur conservation.

Objectif principal :

Renforcer la durabilité des petits producteurs de cacao dans les zones pilotes de Buena Fe, Mocache et Vinces, grâce au développement de pratiques durables qui favorisent la conservation du bassin de Daule.

Activités menées :

Afin d’améliorer les moyens de subsistance des familles des producteurs tout en favorisant la conservation du bassin hydrographique de Daule, le projet encouragera l’adoption de bonnes pratiques agricoles à travers le déploiement de techniques d’agroforesterie dynamique permettant le renouvellement des plantations de cacao. Dans un premier temps, UNOCACE et FONDAGUA populariseront le projet auprès des associations de producteurs de cacao dans les trois cantons. Les producteurs et leurs familles seront sensibilisés aux enjeux environnementaux actuels et au rôle de l’agriculture durable. Les cultivateurs intéressés par le renouvellement des plantations de cacao seront ensuite sélectionnés puis formés aux bonnes pratiques agricoles et à la conservation des sources d’eau. Des parcelles pour la mise en œuvre des activités seront aménagées et suivies, permettant le renouvellement de 170 hectares.
Parmi les pratiques d’agroforesterie qui seront encouragées figure la plantation de fruits indigènes et d’espèces ligneuses favorables à la conservation de la biodiversité locale, laquelle fera l’objet d’un suivi.
Les cultivateurs bénéficieront d’une assistance et d’un suivi en faveur du maintien de leur production biologique. Enfin, le tissu associatif de producteurs locaux sera renforcé afin d’améliorer la chaîne de valeur du cacao dans la zone.

En parallèle, un programme de santé sexuelle et reproductive sera élaboré et mis en œuvre en faveur des femmes dans les familles de cultivateurs.

Partager ce projet sur :
© 2014 Fondation EnsembleCréditsMentions légalesCookiesFAQPlan du siteRSS