Agriculture durable
Pérou

Gestion du territoire et des ressources naturelles au service d’une agriculture durable dans les Andes péruviennes


Contexte :

31,2 millions de personnes vivent au Pérou, dont 21 % en zone rurale. Une redistribution inégale de la richesse y persiste malgré une croissance économique continue depuis plus de 15 ans. 20,7 % de la population est affectée par la pauvreté et plus de 45 % dans les zones rurales andines. L’agriculture familiale reste néanmoins importante socio-économiquement, puisqu’elle concerne 5,4 millions de personnes, soit 25 % de la population active du pays et produit 80 % des aliments consommés en ville.

Les zones montagneuses rurales d’Ancash et de Huancavelica sont d’autant plus touchées par différentes problématiques : insécurité alimentaire, changements climatiques (cycles saisonniers de plus en plus irréguliers, entrecoupés par des événements climatiques exceptionnels, pluies diluviennes, sécheresses prolongées), accès inégal à la terre, gestion peu efficiente de l’eau, pratiques agricoles inadéquates (utilisation irraisonnée d’intrants chimiques, érosion, surexploitation et contamination des ressources), dépendance aux marchés et volatilité de ceux-ci, politiques et investissements publics peu orientés vers l’agriculture familiale.

Les femmes sont encore plus exposées aux inégalités : mauvaise distribution du travail, problème d’accès à différents facteurs de production (terre, eau, semences, technologie, formation technique, crédit), analphabétisme, difficulté de participation sociale et politique. Enfin les services de prévention ne répondent pas ou peu à leurs besoins et intérêts en termes d’accès à la santé.

Objectif :

Le but de ce projet, mis en place par Eclosio, est de renforcer les capacités des familles paysannes afin qu’elles exercent leurs droits et vivent dignement de l’agriculture, en facilitant la gestion coresponsable et durable du territoire et de ses ressources grâce au développement d’activités économiques compatibles, comme l’agriculture agroécologique, avec une approche genre et interculturelle.

Activités :

Des actions de gestion territoriale et des ressources naturelles seront planifiées. Les acteurs locaux verront leurs capacités renforcées dans ces domaines. Des plans communaux seront élaborés.

Des initiatives d’agriculture durable seront également mises en œuvre comme l’élevage de cochon d’Inde, l’irrigation technicisée, la culture de fruits, les potagers scolaires, la transformation artisanale, les marchés locaux, l’écotourisme… mais également en gestion des ressources naturelles : reforestation, protection de lacs d’altitude, gestion des pâturages…

Des stages, travaux de recherche et études de cas seront réalisés. Les expériences et apprentissages qui en résultent seront capitalisés et diffusés auprès du public via des échanges.

Les partenaires seront appuyés dans leurs actions de sensibilisation et plaidoyer via des ateliers, conférences, programmes radio et réseaux sociaux.

Enfin le projet contribuera à l’égalité des sexes et à l’autonomisation des femmes. Leurs initiatives et innovations en agriculture durable seront appuyées. Leur participation dans les associations ainsi que sur les marchés locaux sera renforcée. Enfin, en coordination avec le Ministère de l’Education péruvien et les centres de santé, les professeurs seront formés et des outils pédagogiques culturellement adaptés pour mettre en œuvre le cours d’Éducation Sexuelle Intégrale (ESI) prévu dans le programme scolaire de l’enseignement fondamental seront créés.

Partager ce projet sur :
© 2014 Fondation EnsembleCréditsMentions légalesCookiesFAQPlan du siteRSS