Espèces animales en danger
Bosnie-Herzégovine, Croatie, Montenegro, Slovenie

Éviter l’extinction des anges de mer en Adriatique


Angelshark - Squatina squatina

CONTEXTE

L’ange de mer est une espèce benthique en danger critique d’extinction en Méditerranée. Sa population est en déclin à l’échelle mondiale. Alors que l’ange de mer commun (Squatina squatina) était probablement répandu dans toute l’Adriatique orientale à l’aube du siècle passé, la surpêche, la pêche non sélective, la pollution et d’autres facteurs ont fait drastiquement baisser sa population au cours des cinquante dernières années. De récentes études confirment l’effondrement total des populations d’anges de mer, mais montrent que l’espèce est encore présente dans certaines zones de la mer Adriatique.

Contrairement à l’ange de mer commun, autrefois abondant, l’ange de mer ocellé (Squatina oculata) n’était observé que de façon sporadique, principalement en Adriatique centrale. L’espèce est aujourd’hui considérée comme éteinte sur les côtes croates, et il est probable qu’elle le soit également dans toute la mer Adriatique. Un récent rapport détaillé suggère qu’une espèce d’ange de mer serait toujours présente en Adriatique orientale (Squatina squatina), qu’une autre serait sans doute éteinte au niveau régional (Squatina oculata) et qu’une troisième espèce du genre Squatina aurait été observée pour la première fois (Squatina aculeata).

OBJECTIF

L’objectif de ce projet mis en œuvre par Sharklab ADRIA et ses partenaires est d’évaluer l’état actuel de l’ange de mer, en danger critique d’extinction, en mer Adriatique orientale, afin de pronostiquer l’évolution des populations et de proposer de nouvelles mesures régionales de conservation. Le projet prévoit la création d’une base de données fondée sur des sources fiables, l’évaluation des conséquences négatives de la pollution (micro-plastiques et déchets de guerre, notamment) ainsi que l’organisation d’activités éducatives et de sensibilisation.

ACTIVITÉS

Pour atteindre les buts et objectifs fixés, ce projet comportera des activités de recherche sur le terrain ainsi que des réunions avec les parties prenantes, puis une analyse en laboratoire des prises accidentelles (si des échantillons peuvent être obtenus) et la publication des résultats. Les études sur le terrain consisteront en une analyse détaillée des activités de pêche artisanale et des marchés du poisson dans toute l’Adriatique orientale, suivie d’une plongée technique et de l’utilisation d’un véhicule téléguidé dans les lieux sélectionnés. L’équipe tentera d’obtenir des spécimens de prises accidentelles déjà morts afin de mener des études pathologiques. Des ateliers/conférences seront organisés auprès de groupes clés (parties prenantes, étudiants) et du grand public, et suivis d’actions de communication dans les médias. À partir des résultats recueillis, Sharklab ADRIA et ses partenaires publieront des articles scientifiques originaux et proposeront des mesures de conservation régionales inédites spécifiques aux espèces ciblées, afin d’assurer la pleine protection juridique des anges de mer Adriatique.

Le financement de ce projet est assuré en partie grâce au parrainage de généreux donateurs. Si vous souhaitez vous aussi soutenir des initiatives en faveur de la préservation des espèces animales menacées, cliquez ici.

Partager ce projet sur :
© 2014 Fondation EnsembleCréditsMentions légalesCookiesFAQPlan du siteRSS