Espèces animales en danger
Kenya

Améliorer la protection des rhinocéros noirs dans la réserve d’Ol Pejeta Conservancy à travers une surveillance et un suivi renforcés et des incitations au soutien communautaire


© Felix Oppenheim

Le rhinocéros noir (Diceros bicornis) est une espèce en danger critique d’extinction, fortement et continuellement menacée par le braconnage et par la perte de son habitat. Environ 5 250 individus subsistent à l’état sauvage.

La réserve d’Ol Pejeta Conservancy (OPC) abrite la plus importante population de rhinocéros noirs en Afrique de l’Est (114 individus) et joue un rôle capital dans la conservation de la métapopulation de l’espèce dans la région. Au cours des sept dernières années, OPC s’est employée à maintenir le taux d’accroissement moyen de la population de rhinocéros noirs à près de 5 % par an. Toutefois, compte tenu des sévères menaces dont sont actuellement victimes les rhinocéros à l’échelle du continent (braconnage, commerce illicite de cornes) et du climat d’incertitude économique entraîné par les sécheresses et par la baisse du tourisme, une action continue s’avère nécessaire en vue d’assurer le rétablissement du rhinocéros noir au Kenya.

Se focaliser exclusivement sur la répression ou sur la réduction de la demande ne suffira pas à mettre un terme au commerce illicite des espèces sauvages. En revanche, l’implication des communautés et l’instauration de mesures d’incitation efficaces, rendant l’engagement en faveur de la conservation plus attractif que le commerce illicite, sont au cœur du programme de développement communautaire d’OPC.

Durant la période de soutien de la Fondation Ensemble, 54 bourses d’études seront distribuées en vue d’impliquer les communautés dans le cadre du programme de développement communautaire. Afin d’améliorer la sensibilisation et l’information sur les besoins et menaces entourant la conservation du rhinocéros noir, l’accès à OPC sera élargi pour 18 communautés locales.

Dans le cadre de ce projet, OPC achètera également du matériel vétérinaire permettant d’anesthésier, d’immobiliser et de marquer (par entaille de l’oreille) douze rhinos noirs, afin d’assurer le suivi au long cours et la gestion biologique de l’espèce. Les patrouilles de surveillance des rhinos verront leur efficacité, leur réactivité et leur mobilité renforcées par la mise à disposition d’un 4×4 qu’elles pourront utiliser quotidiennement. Les équipes seront également dotées de dispositifs de communication de terrain.

Partager ce projet sur :
© 2014 Fondation EnsembleCréditsMentions légalesCookiesFAQPlan du siteRSS