Préservation de la biodiversité
Cambodge

Les communautés des Cardamomes : Augmenter les revenus de la population et préserver la biodiversité grâce à l’organisation participative de l’utilisation de la terre


Fauna & Flora International

Ce projet est la continuation du projet précédent appelé « Création d’aires protégées communautaires et amélioration des conditions de vie dans les montagnes des Cardamomes »

L’objectif principal est d’améliorer la sécurité alimentaire et les revenus des communautés vivant dans 34 villages des districts de Veal Veaeng et Samlout en leur garantissant l’accès à la terre et aux ressources, et en leur apprenant à diversifier leurs revenus issus de produits forestiers non ligneux et biologiques, tout en protégeant globalement l’importante biodiversité forestière et en maintenant sa réserve naturelle de carbone.

Les montagnes des Cardamomes sont à la fois un ancien bastion pour les Khmers Rouges et une vaste étendue fortement boisée dont la conservation est de toute première importance (car contenant la moitié de la totalité de la biodiversité du Cambodge). Une grande partie des bénéficiaires de ce programme proviennent des communautés les plus défavorisées du Cambodge (avec des revenus annuels inférieurs à 25 euros).
L’équipe de Fauna and Flora International, mène des projets dans la région depuis 1999. Il reste toutefois d’importants enjeux à mener, concernant la perte et la dégradation de la terre et des ressources de ces populations (les autorités attribuant des concessions à des sociétés, ou des groupes puissants confisquant tout simplement la terre pour eux-mêmes), mais aussi la pauvreté, et le peu de représentation et de poids de ces communautés au niveau de l’organisation territoriale. Fauna and Flora International utilise des méthodes de formation innovantes pour augmenter les compétences adéquates nécessaires à l’amélioration de la gestion communautaire des terres agricoles et forestières, tout en soutenant la mise en place de réseaux de coopératives, indispensables à la commercialisation des produits forestiers renouvelables.

Ce projet, conçu en concertation avec le Ministère de l’Environnement, se situe dans la ligne du National Strategic Development Plan et contribue à la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD).

Afin de parvenir à la réussite de ce programme, quatre objectifs secondaires sont prévus :

  • Permettre aux villages concernés de sécuriser l’accès à la terre et aux ressources, grâce à une organisation participative de l’utilisation des terres et de la gestion des zones communautaires protégées. Cela sera rendu possible en aidant les villages à :

    • Changer la cartographie initiale de l’utilisation des terres agricoles et communales
    • Identifier les zones de micro-captage de l’eau
    • Développer un programme pilote communautaire de collecte et distribution de l’eau potable dans le village de Tumpaor (district de Veal Veaeng)
    • Obtenir une reconnaissance officielle des districts pour 15 programmes d’utilisation communautaire de la terre
    • Mettre en place des plans de gestion organisationnelle des terres dans 10 villages prioritaires
    • Préparer, vérifier et valider les plans de gestion de la terre de chacune des sept communes concernées
    • Travailler avec les autorités locales pour résoudre les conflits sur les enjeux forestiers et fonciers
  • Renforcer la capacité des villages concernés à s’engager efficacement dans la gouvernance locale :

    • En mettant en place des groupes et des comités de soutien pour l’organisation de l’utilisation de la terre
    • En formant les individus à la gestion de l’utilisation communautaire de la terre et à la protection des bassins d’eau
    • En recrutant des équipes lettrées dans les bibliothèques de village pour animer des centres d’information
    • En créant une signalétique d’information pour la population du district de Samlout
    • En proposant des formations continues et du tutorat pour les comités de gestion élus dans les domaines de la mise en conformité légale, de la conservation des données, de la résolution de conflits, des compétences en matière de gouvernance, de la gestion financière et de la protection de la faune sauvage.
  • Augmenter la sécurité alimentaire et les revenus des ménages dans toute la région en apportant aux habitants la capacité de gérer et de commercialiser les productions agricoles et les produits forestiers renouvelables. Cela sera obtenu de la manière suivante :

    • En menant une évaluation sur les enjeux que sont : la génération de revenus de base, les changements de valeur et la recherche de marché pour la commercialisation des produits phares.
    • En permettant à 14 villages du district de Samlout de se développer et de se former à la gestion d’entreprise et à des méthodes durables de récolte et de vente, des produits agricoles d’une part et des produits forestiers renouvelables d’autre part.
    • En apportant un soutien technique dans les deux districts pour aider les villageois à développer de nouvelles entreprises commerciales
    • En identifiant les lacunes et en renforçant les coopératives communautaires et les groupes d’épargnants en les formant à la conservation des données, à la comptabilité, à la gestion de groupe et à la direction d’entreprise, ainsi qu’en développant le partage d’expériences et la mobilisation des ressources
  • Le contrôle et l’évaluation des impacts du projet sur les revenus et la biodiversité grâce à :

    • Un contrôle mensuel de la forêt mené par des gardes-forestiers et des agents de surveillance
    • Des prises de vues régulières de 94 postes fixes pour constater l’évolution de la végétation
    • L’utilisation d’images satellites et de vérifications sur le terrain pour constater l’évolution des terres
    • Des enquêtes conduites par des étudiants cambodgien sur les sources de revenus des ménages
    • La publication de rapports en anglais et en langue khmer.
Partager ce projet sur :
© 2014 Fondation EnsembleCréditsMentions légalesCookiesFAQPlan du siteRSS