Espèces animales en danger
Népal

Implication des communautés pour assurer la protection du panda roux, une espèce menacée


Le panda roux (Ailurus fulgens) est une espèce emblématique considérée comme un indicateur de santé écologique. Elle est classée comme ‘en danger’ par l’UICN et inscrite à l’annexe 1 de la CITES. L’Ouest népalais abrite plus de 50 % de l’habitat du panda roux au Népal. La zone d’intervention proposée se situe entre deux parcs et une réserve de chasse qui confère à l’espèce une connectivité de l’habitat. La population de pandas roux y est menacée par le braconnage et par la perte d’habitat, qui ne fait pas encore l’objet d’une surveillance.

L’objectif de ce projet est d’instituer une gestion au sein des communautés locales pour assurer la conservation à long terme du panda roux.

Pour ce faire, l’ONG Red Panda Network (RPN) mettra en place des points de surveillance et réalisera un suivi trimestriel. Des habitants locaux seront formés comme gardes forestiers et participeront aux activités de suivi (signes de présence, qualité de l’habitat, nuisances/menaces). Des données sur la présence du panda roux seront recueillies au travers de signes indirects (excréments, pâture, marques de griffures et empreintes) et d’observations directes de l’animal.

Des unités communautaires de lutte contre le braconnage seront mises en place en impliquant les usagers locaux de la forêt et les gardes forestiers de chaque village, pour constituer un vaste réseau d’unités de lutte contre le braconnage. Les membres de ces unités seront formés aux méthodes d’enquête propres à lutte contre le braconnage. Ils réaliseront des patrouilles et assureront un suivi de l’habitat du panda roux, retireront les pièges et les collets et signaleront aux autorités de répression les cas de braconnage. Ces unités collaboreront avec les organisations communautaires locales, les ONG locales et internationales, le gouvernement et les services de sécurité afin de garantir un appui et une durabilité à cette initiative.

La communauté locale sera accompagnée dans la mise en place de pépinières d’espèces végétales consommées par les pandas : les jeunes pousses seront ensuite replantées dans l’habitat dégradé de l’espèce. Enfin, l’habitat sera conservé grâce à l’instauration d’un système communautaire de gestion des feux de forêt.

Partager ce projet sur :
© 2014 Fondation EnsembleCréditsMentions légalesCookiesFAQPlan du siteRSS