Agriculture durable
Mozambique

Développement d’une filière de maraîchage agro écologique urbaine à Maputo (Phase II)


Ce projet fait suite au projet de développement durable de l’agriculture urbaine et périurbaine à Maputo mis en œuvre avec l’appui de la Fondation de 2011 à 2013. Il a notamment permis aux agriculteurs d’augmenter leur production agricole et de réduire l’usage de pesticide, à 35 jeunes en situation précaire de démarrer une activité agricole viable ainsi qu’aux organisations de producteurs de renforcer leurs capacités, de proposer des services adaptés à leurs membres et les représenter efficacement auprès des institutions publiques.

Ce nouveau projet va permettre de consolider les acquis du premier projet, mais surtout de pérenniser la filière de maraichage agro écologique qui s’est mise en place en 2013 et de permettre un changement d’échelle en institutionnalisant l’agro écologie au Mozambique.

Les objectifs principaux de ce programme sont de :

  • Contribuer à la réduction de la pauvreté par une augmentation des revenus des agriculteurs engagés dans la filière maraichage agro écologique.
  • Concourir à la préservation de l’environnement et de la santé publique en promouvant une agriculture urbaine plus durable, sans utilisation d’intrant chimique.
  • Augmenter les compétences et les capacités d’intervention des acteurs publics et privés du secteur agricole ainsi que leur concertation et coordination, notamment dans les actions de la filière, afin d’en garantir sa pérennité mais aussi sa réplicabilité et son changement d’échelle.
  • Renforcer la résilience aux aléas climatiques des systèmes de productions des agriculteurs urbains de Maputo.

L’objectif spécifique est le développement et la pérennisation d’une filière de maraîchage agro écologique. 320 agriculteurs/trices seront engagés dans cette filière, et produiront sans utiliser d’intrants chimiques sur les parcelles collectives de l’association et, pour au moins 50% d’entre eux, également sur leurs propres parcelles. Les associations et unions de producteurs, tout comme les pouvoirs publics, les organismes de certification, les commerçants et les consommateurs seront également impliqués dans cette filière. C’est l’implication de l’ensemble de ces acteurs qui garantira la réplicabilité et pérennité de l’action, et permettra le développement futur de la filière et l’augmentation progressive du nombre de producteurs et de consommateurs.

Ce projet bénéficiera aussi à l’ensemble des agriculteurs/trices de Maputo et leur famille (environ 10 000 familles) qui se familiariseront petit à petit aux méthodes agro écologiques de production. Il permettra aussi aux habitants de Maputo (environ 1 000 000 personnes) d’avoir un accès plus aisé à des aliments de qualité, produits localement, à des prix accessibles.

Résumé du rapport final :

Le projet a atteint des résultats intéressants dans 3 domaines :

  • Les secteurs privés et publics ont amélioré leurs capacités à répondre aux besoins des producteurs. 3 groupements d’agriculteurs urbains de Kamavota, Kamubukwana et Katembe, ont réalisé des activités pour répondre aux besoins de leurs membres, notamment en ce qui concerne les droits d’utilisation des terres, le marketing, l’échange d’informations et la formation au management et à la vie communautaire. Par ailleurs, 53% des postes de présidents étaient détenus par des femmes.
  • Les institutions publiques ont soutenu le développement de pratiques agricoles durables par des ateliers, des parcelles de démonstration, ainsi qu’un espace dédié durant des foires.
  • Via ce projet, une filière de maraîchage agroécologique dite « légumes sains » a été créée et certifiée. Plus de 11 tonnes de légumes bio ont été vendues en 2016 et 344 fermiers ont reçu la certification via les associations.

Retrouvez les informations sur la phase 1 de ce projet ici.

Partager ce projet sur :
© 2014 Fondation EnsembleCréditsMentions légalesCookiesFAQPlan du siteRSS