Espèces animales en danger
Philippines

Instaurer une règlementation pour encadrer de façon durable les interactions avec les requins-baleines à Puerto Princesa, dans la province de Palawan


© Gonzalo Araujo / lamave.org

Le requin-baleine a été défini en 2016 comme « espèce menacée » sur la Liste rouge de l’UICN, principalement en raison de son exploitation continue dans la région indopacifique. L’espèce est également inscrite à l’Annexe I de la CMS et à l’Annexe II de la CITES.

La baie de Honda (Palawan) enregistre un nombre important de requins-baleines, avec des clichés d’identification comparables à ceux des récifs de Tubbataha (à environ 150 km au sud-est de la zone ciblée) et d’Oslob (à environ 500 km à l’est de la zone ciblée). Il a été constaté que certains requins-baleines retournaient chaque année sur ce même site, sans que ce phénomène n’ait encore pu être expliqué.

Actuellement, il n’existe qu’un seul tour-opérateur engagé dans des activités d’observation des requins-baleines dans la baie de Honda. Avec l’extension de l’aéroport et la mise en service de vols internationaux survolant l’Asie du Sud-est, cette situation devrait probablement évoluer.

L’objectif de ce projet mis en œuvre par LAMAVE (Large Marine Vertebrates Research Institute Philippines, institut de recherche sur les grands vertébrés marins) est de collecter des données de base sur l’utilisation de l’habitat des requins baleines dans les zones touristiques. L’ONG travaillera avec les unités administratives locales et le Conseil de Palawan pour le Développement durable, qui sont en charge de la gestion des requins, en vue de faire passer une ordonnance destinée à règlementer les interactions avec les requins-baleines dans une perspective durable. Au cours de précédentes études, l’ONG a également pu observer des raies manta océaniques, des mobulas et des dauphins à long bec. Aucune donnée sur ces espèces n’est actuellement disponible au niveau de la province de Palawan, qui ne dispose également d’aucune règlementation encadrant les interactions touristiques avec ces dernières. L’ordonnance devrait également inclure des recommandations en vue de minimiser les facteurs pouvant perturber ces espèces menacées.

Au cours de cette période, de nouvelles études seront menées afin de recueillir dans la mesure du possible des données sur les paramètres environnementaux et des échantillons de proies. Dès qu’un requin-baleine sera repéré, un chercheur entrera dans l’eau pour capturer des clichés d’identification photographique, noter les coordonnées de repère et, si possible, réaliser une biopsie et recueillir des échantillons de parasites. Le comportement du requin-baleine sera également relevé.

En parallèle, l’ONG organisera également des activités dans les écoles pour compléter le programme scolaire local sur le thème de la mégafaune marine et des écosystèmes marins. Enfin, un évènement appelé le « Festival du requin-baleine » permettra de sensibiliser le grand public sur la présence et l’importance des requins-baleines dans la région.

Résumé rapport final (Février 2019) :

Lors de la période soutenue, différentes activités ont été mises en place :

  • 159 enquêtes de terrain ont permis l’identification de 117 requins baleines (et 66 de plus grâce à des photos extraites de réseaux sociaux). Des photos ont été prises, le comportement des touristes a été également enregistré lors d’interactions et des échantillons de proies collectés. Les interactions avec d’autres espèces, telles que les mobulas, ont également été documentées.
  • Les photos ont permis d’observer les mêmes individus sur de longues distances, mettant en avant le caractère migratoire de l’espèce et le besoin de développer une collaboration entre les Philippines et les pays frontaliers.
  • Des activités de sensibilisation ont été menées dans des villages proches de la baie.
  • Une ordonnance a été rédigée et partagée avec le Conseil Municipal de Puerto Princesa et le Conseil de Palawan pour le Développement durable afin de réguler les interactions touristiques avec les espèces marines menacées dans la baie. Il sera bientôt étudié par les Conseils et une consultation sera organisée avec les communautés.

La Fondation Ensemble contribue une seconde fois à ce projet en 2019 :

L’ONG va continuer sa collaboration avec le Conseil de Palawan pour le Développement durable et le Conseil Municipal de Puerto Princesa pour faire progresser la réglementation régulant les activités de tourisme marin. Des rencontres et ateliers seront animés avec les différentes parties prenantes. L’ONG continuera également de surveiller les activités touristiques et un stage de formation sera tenu avec le personnel des voyagistes. Des recensements de requins-baleines seront menés dans la partie sud de la baie, mais des études exploratoires auront lieu dans la partie nord, où aucune donnée sur la mégafaune existe. En Novembre 2019, un festival de la biodiversité aura lieu à Puerto Princesa où l’ONG inclura un volet de sensibilisation portant sur l’espèce, impliquant des enfants de villages locaux où l’espèce est présente.

Partager ce projet sur :
© 2014 Fondation EnsembleCréditsMentions légalesCookiesFAQPlan du siteRSS