Pêche durable
Equateur

Des mangroves de meilleure qualité pour les populations : assurer la génération de revenus sur le long terme dans le golfe de Guayaquil


© Conservation International

L’Equateur possède 2.859 km de littoral continental, constitué d’une succession de mangroves, récifs, bancs de sable et côtes érodées par les vagues. Depuis 1969, l’étendue des mangroves est passée de 203.625 ha à 147.228 ha, principalement à cause des élevages de crevettes. De plus, sur le littoral, les prélèvements excessifs de coques de mangrove (Anadara) ou de crabes rouges ont considérablement réduit les chances, pour les populations locales, d’en tirer des bénéfices économiques.

Ce projet, géré par Conservation International (CI), sera réalisé dans le golfe de Guayaquil. Cette région regroupe 82% des forêts de mangroves et constitue une zone de conservation hautement prioritaire, car c’est là que le fleuve Guayas se jette dans l’Océan Pacifique, créant ainsi un écosystème très diversifié. L’objectif de CI est de collaborer plus particulièrement avec deux associations de pêche de crabes de la commune de Balao et avec les pêcheurs qui vivent à l’intérieur de la Réserve Naturelle d’El Morro, pour la mise en oeuvre d’alternatives permettant de réduire la surpêche dans la mangrove, et d’assurer non seulement l’accès aux bénéfices économiques émanant de la gestion des mangroves, mais aussi une répartition équitable de ces bénéfices.

Bien que le gouvernement équatorien ait déjà sorti un décret et un programme de protection de cette zone, la préservation de la mangrove et de sa biodiversité constitue toujours un défi.

Il faut encore accroître les efforts : en matière de gestion organisationnelle, dans la mise en place de systèmes de surveillance et de contrôle de la région, en matière de gestion durable des ressources en poissons, et continuer à investir pour la gestion de la région.

L’objectif principal de ce projet est de réduire la surpêche dans la mangrove et, dans le même temps, d’améliorer les revenus des populations locales.

Plusieurs actions sont prévues pour atteindre les objectifs secondaires de ce programme.

Objectif 1 : Renforcer les capacités organisationnelles pour aboutir à des prises de décisions inclusives et participatives

L’équipe de CI évaluera les forces et faiblesses structurelles des associations et des pêcheurs, et identifiera les activités prioritaires. Elle travaillera aussi sur les processus de prises de décisions. L’impact de tout cela sera évalué à la fin du projet.

Objectif 2 : Mettre en place de bonnes pratiques pour une gestion durable de la mangrove

L’équipe du projet identifiera les défis en matière de gestion et les meilleures stratégies d’amélioration de celle-ci, avec les personnes impliquées dans la gestion de la mangrove. Elle développera également un système communautaire de surveillance des populations de crabes rouges et de coques de mangrove. Les associations et les pêcheurs impliqués échangeront avec d’autres associations dans le Golfe. In fine, les personnes impliquées pourront suivre tout le processus, et les résultats seront présentés aux agences gouvernementales locales et nationales afin de promouvoir la reproduction du projet.

Objectif 3 : Assurer des bénéfices économiques issus de la gestion de la mangrove

Le but est d’augmenter la valeur des produits provenant des mangroves en mettant à jour la chaine de valeur de la collecte du crabe rouge et de la coque de mangrove, en mettant en oeuvre de nouvelles pratiques permettant d’obtenir des produits de haute qualité, et en identifiant et en suscitant l’intérêt des acheteurs de ces produits.
L’impact socio-économique de ces améliorations sur les familles issues de ces associations et sur les pêcheurs sera contrôlé.

Une vidéo présentant le projet est disponible ici.

Partager ce projet sur :
© 2014 Fondation EnsembleCréditsMentions légalesCookiesFAQPlan du siteRSS