Technologies durables
Cambodge

Transformer les déchets en énergie


People In Need

83% de la population totale et 94% de la population rurale du Cambodge dépend des biocombustibles tels que le bois ou le charbon utilisés pour cuisiner. Il s’agit d’un fardeau lourd à porter pour les ressources naturelles cambodgiennes et cela a des conséquences environnementales et socio-économiques importantes pour le pays. Avec des besoins en moyenne de 8kg de bois par foyer et par jour pour la cuisine, les familles passent un temps considérable à ramasser du bois (jusqu’à deux heures par jour) ou doivent payer une somme substantielle pour l’acheter.

Les biodigesteurs sont des constructions souterraines dans lesquelles les excréments d’animaux en décomposition libèrent un mélange de méthane et de dioxyde de carbone facilement exploitable ensuite comme carburant pour les cuisinières et les lampes. Les familles récupèrent ainsi une source confortable de lumière et un combustible pour cuisiner, et les femmes n’ont plus besoin d’acheter du bois ou de cuisiner dans des pièces enfumées. Grâce à la réduction de la combustion de bois, à l’utilisation de gaz issus de la décomposition des déchets animaliers et le remplacement des fertilisants chimiques par la technique extrêmement efficace du bioslurry (lisier bio), les émissions de gaz à effet de serre décroissent chaque année de 4,01 tonnes pour un biodigesteur. Les économies en bois et en fertilisant s’élèvent à 184 USD par an et par foyer sans parler des gains additionnels dus à l’accroissement des production consuites avec du lisier biologique.

Le Programme National de Biodigestion (NBP) a démarré au Cambodge en 2006. L’Association PIN (People in Need) a commencé à soutenir NBP en 2011. Étant donné l’accroissement actuel de la demande de biodigesteurs, qui est équivalente à celle entre 2006 et 2012, on estime qu’en 2019, le secteur de la biodigestion sera complètement régi par le marché et indépendant par rapport aux financements extérieurs. Le projet soutient le développement d’un secteur des biodigesteurs domestiques reposant sur les lois du marché.

Les objectifs principaux de ce projet sont de renforcer, d’ici la fin 2016, le secteur cambodgien de la biodigestion axé sur les lois du marché, d’employer au minimum 1.090 travailleurs ruraux, construire au moins 3.000 biodigesteurs domestiques chaque année et réduire les gaz à effet de serre de 90.000 tonnes par an.

Pour parvenir à ces objectifs, il est souhaitable que :

  • la capacité d’approvisionnement en biodigesteurs domestiques soit renforcée grâce aux 25 compagnies de fabrication de biodigesteurs nouvellement créées et formées, et qu’elles emploient au moins 200 travailleurs ruraux et produisent au moins 150 biodigesteurs par mois.
  • 5 fabricants de biodigesteurs qui emploient 480 personnes ont déjà mis en oeuvre différentes pratiques liées à la promotion et au marketing, à la qualité de la gestion, à celle du personnel de gestion et de la gestion financière, obtenant ainsi de meilleurs performances et de meilleures perspectives sur la viabilité à long terme du secteur de la construction des biodigesteurs.
  • 80 nouvelles entreprises de service après-vente (vente de pièces de rechange, maintenance, assistance, etc….), basées au coeur de la communauté, permettent aux 4.100 utilisateurs de biodigesteurs d’avoir l’assurance d’un service de maintenance approprié pour leur équipement et de faire des profits grâce à l’utilisation de leur biodigesteur.

Retrouvez le témoignage de M. Lorn Samoeun, entrepreneur avec le projet “People in Need” au Cambodge.

Partager ce projet sur :
© 2014 Fondation EnsembleCréditsMentions légalesCookiesFAQPlan du siteRSS