Utilisation des cookies En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus et gérer ces paramètres .

Actualités
2 décembre 2016

Interview de Chum Cheub – Chef d’équipe des patrouilles communautaires dans le cadre du projet Worldfish au Cambodge


chumcheub_actu

Patrouille communautaire avec, au premier plan, Chum Cheub

« Je travaillais comme surveillant de village lorsque l’ancien chef de la communauté est venu me demander de rejoindre les équipes de patrouilles du projet. Au début, je pensais que mes tâches étaient à peu près les mêmes et que le fait de m’impliquer dans ce projet comme membre de patrouilles n’allait pas changer grand-chose, mais j’ai aussi accepté parce que j’aime cet endroit et que j’aime manger du poisson.

Depuis que je suis investi dans le projet, j’ai vu les pêcheries communautaires devenir de plus en plus organisées.

On a travaillé dur pour stopper la pêche illégale car du matériel de plus en plus sophistiqué est utilisé.

Il y a plus de poissons cette année, mais il est difficile de dire si cette augmentation est due uniquement au projet ou aussi aux inondations. On sait que les inondations contribuent à la croissance des populations de poissons. Je dis cela parce que je ne veux pas que l’on m’accuse de défendre le projet sous prétexte que je fais partie de l’équipe… Je veux que les gens utilisent leur raison.

Le changement le plus important que j’ai constaté avec ce projet est que notre équipe travaille maintenant de manière collaborative et coordonnée sur l’ensemble du site, nous travaillons en étroite collaboration avec les rangers et nous bénéficions aussi du soutien des autorités locales. L’ancien chef de la communauté était partie prenante dans le projet, mais le chef actuel est complètement nouveau, et il va lui falloir du temps. Nous constatons également que les pêcheurs connaissent mieux les règles, les drapeaux et les panneaux de signalisation que nous plaçons sur le site.

Je ne connais pas l’avenir, mais si on le regarde depuis le point de vue opposé, on peut dire ce qui arrivera si nous ne protégeons pas les pêcheries, avec l’arrivée de matériels plus sophistiqués, y compris dans la pêche illégale. »

Découvrir le projet Worldfish au Cambodge.

Partager cet article sur :
© 2014 Fondation EnsembleCréditsMentions légalesFAQPlan du siteRSS