Utilisation des cookies En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus et gérer ces paramètres .

Espèces animales menacées
Guinée-Conakry

Amélioration des capacités d’accueil du Centre de Conservation pour Chimpanzés et de son processus de réhabilitation des chimpanzés orphelins


Moka

La Guinée abrite la plus grande population de chimpanzés d’Afrique de l’Ouest avec un nombre d’individus estimé à 18 000. Pourtant, ce pays a été la plaque tournante d’un vaste trafic de primates par le passé (conduisant notamment à sa suspension de la CITES). Ce commerce illégal reste encore très lucratif, puisqu’un orphelin peut se vendre 20,000 $ sur le marché international et reste une des causes majeures de la disparition de l’espèce, avec la destruction de son habitat, la chasse et les maladies.

Le Centre de Conservation pour Chimpanzés (CCC) a été créé en 1997 avec pour but d’accueillir et de réhabiliter à la vie sauvage des individus confisqués par les autorités. Il est l’unique sanctuaire en Guinée. De par ses activités de réhabilitation et ses missions d’éducation des populations locales, il fait partie d’un plan de conservation de l’espèce. Le centre fait aujourd’hui face à un afflux d’individus confisqués, devant augmenter et améliorer ses capacités d’accueil rapidement. En effet, il y a actuellement 52 individus pour une capacité d’accueil de 45 maximum. De plus, sa mission doit continuer afin de soutenir les autorités à appliquer la loi en matière de faune sauvage.

La Guinée sort à peine d’une crise sanitaire due au virus Ebola. Cette dernière a eu de graves conséquences socio-économiques, affectant durement de nombreux secteurs et obligeant des investisseurs à se retirer temporairement du pays. La pandémie a aussi impacté négativement les activités du CCC à cause d’un risque potentiel d’entrée du virus au sein du sanctuaire mais aussi de par l’augmentation des prix locaux, les annulations de volontaires venant porter main forte, les difficultés de circulation …

Le but de ce projet est donc d’augmenter les capacité d’accueil du Centre en construisant de nouvelles infrastructures mais aussi en réhabilitant d’autres afin de continuer son travail d’accueil des chimpanzés tout en continuant de garantir de bonnes conditions de vie à tous ses pensionnaires.

Pour cela, un nouveau bâtiment satellite à l’enclos arboré des adultes va être construit. Il offrira ainsi un espace plus isolé à des chimpanzés bientôt relâchés et leur permettra de resserrer les liens sociaux. Enfin cette nouvelle structure libèrera plus d’espace dans l’autre enclos des adultes.

Partager ce projet sur :
© 2014 Fondation EnsembleCréditsMentions légalesFAQPlan du siteRSS